IT/ EN/ FR/ DE

EXPO 2015 CASALGRANDE PADANA
HABILLE LE PAVILLON VANKE

© Huftonandcrow

Le 4 mars est une date dont on se souviendra longtemps à l'Expo 2015 ! En effet, c'est la date où le premier pavillon de l'exposition universelle a été officiellement livré. L'objectif a été atteint par Vanke, société chinoise, après 10 mois de travail au sein d'un chantier où le drapeau de la République populaire de Chine flottait près du drapeau italien, en honneur de l'entreprise de construction Bodino Engineering de Turin et de Casalgrande Padana qui, avec un habillage en grès cérame futuriste, a permis de concrétiser une des figures architecturales les plus complexes à réaliser de l'Expo 2015.

Le projet conçu par Daniel Libeskind, qui a exploré les canons de l'architecture paramétrique, s'étend sur une surface de 1000 m2. La construction a exigé la pose de plus de 140 tonnes d'acier pour les structures et d'environ 4200 dalles en grès cérame de la série Fractile que Libeskind a dessinées selon une exclusive matrice tridimensionnelle. Les éléments céramiques ont été installés grâce à un système innovant développé ad hoc par la Division Engineering de Casalgrande Padana, qui permet non seulement de fixer les dalles, mais également de les orienter une à une en les superposant en fonction du projet. Le résultat est une solution spectaculaire qui ouvre de nouveaux horizons jusqu'alors inexplorés dans le domaine des systèmes d'habillage en céramique. Et ce n'est pas un hasard si la teinte vermeille et fractale de l'enveloppe du pavillon Vanke constitue déjà une référence iconique pour tout le campus de l'Expo 2015.

Et les surprises ne s'arrêtent pas à l'extérieur En effet, le pavillon abrite un espace où une structure tridimensionnelle en bambou à forme libre (environ 8000 mètres linéaires de cannes utilisées) rythme le parcours d'exposition, en donnant en même temps un support éthéré aux 300 écrans LCD installés qui présentent aux visiteurs des images, des informations et des suggestions sur la tradition conviviale chinoise, ceci à travers le Shitang (la salle à manger), les coutumes culinaires, les objets d'usage quotidien, le tout revu de manière critique à travers les nouveaux comportements introduits par la mondialisation.

À l'intérieur de cet aménagement, le dallage de certaines zones privilégiées a été réalisé avec des dalles en grès cérame de 60x60 cm qui ont été expressément réalisées par Casalgrande Padana moyennant un façonnage superficiel particulier qui rappelle le motif que Libeskind a dessiné pour l'habillage. Un témoignage ultérieur de la flexibilité créative du matériel en céramique et de la capacité de Casalgrande Padana de dialoguer avec les architectes en concrétisant leurs idées architecturales.